Pages

Tuesday, November 16, 2010

Achats collectivités : mon avis

A titre professionnel, en tant que responsable commercial d'une PME, j'ai reçu il y a un peu un courrier de la part d'un organisme nommé : Achats Collectivités.

Ce courrier semble presque issu de l'administration tant par la forme que par le fond. Seuls quelques détails ont éveillé mes soupçons.

Leur logo, tout d'abord : ce sigle reprend les symboles caractéristiques de la carte de France et d'un monument qui pourrait ressembler à un tribunal. Il m'a cependant semblé reconnaître la patte d'un designer derrière ce logo trop mercantile pour à mon goût pour une institution publique.



Le contenu ensuite : pour avoir travailler à plusieurs reprises avec les administrations sur des appels d'offres, ce n'est pas tout à fait leur manière de procéder.

Enfin : une date limite de dépôt pour se faire référencer! Si vous ne répondez pas avant cette date, vous serez à jamais banni du cercle très fermé des fournisseurs potentiels des administrations!

Bref, faisons court : c'est à mon goût rédigé de façon à induire le lecteur en erreur. (A la suite du commentaire diffusé en fin de message, j'ai modifié mon texte, je ne ferai donc pas apparaitre de mot qui pourrait être interprété comme de la diffammation alors que je ne donne ici que mon avis. Les propos tenus ici ne sont d'ailleurs que la simple expression de mon ressenti, vous êtes tout à fait libre de penser autrement. Je vous invite donc à lire les commentaires déposés ici par un des représentants de la dite société. J'estime qu'il a en effet un droit de réponse et donc je publie ici ses commentaires. Je ne suis pas juriste, je ne connais donc pas les termes juridiques mais ne peut-on pas parlé ici de tromperie? Je pose juste la question, je ne l'affirme pas. si vous êtes juriste, je vous invite à laisser un commentaire argumenté sur le sujet.

Mon analyse de leur travail, je donne ici, une fois encore que mon avis:
Il faut dire qu'ils ont bien travaillé : leur site internet (www.achats-collectivites.fr) est épuré et cette fois ci à connotation moins mercantile. Les liens vers des sites officiels des différentes régions ajoute de la crédibilité à leur portail. Bref, tout est, à mon avis, fait pour induire le lecteur dans l'erreur.

Je vous laisse maintenant juge!

Presse citron a par ailleurs rédigé un article sur le sujet en 2008 intitulé : "Enregistrez-vous, qu’ils disaient !"

Comme quoi, les vieilles recettes continuent à faire recette! Vous êtes libre de faire circuler cette information aux dirigeants et cadres dirigeants des sociétés que vous connaissez, c'est vous qui voyiez.

10 comments:

Jean-Michel said...

Monsieur Anonyme...
Des propos diffamatoires dans un texte très, très bien léché, attaquant une entreprise qui exerce depuis 10 ans, où 15 personnes travaillent à la veille sur les appels d'offres... Une reprise de notre logo, un examen du site achats-collectivités... et SURPRENANT: à gauche de l'écran: une publicité pour un confrère et concurrent... Qui parle d'abus de confiance ou d'arnaque... sous couvert évidemment de l'anonymat.
Qu'une entreprise ne souhaite pas engager 345€ pour recevoir des appels d'offres, c'est son droit... Qu'un "fantôme" jette le discrédit sur une entreprise (jamais condamnée pour quelques motifs que ce soient), c'est mesquin.. (et le mot est faible).
En bref, nous faisons constater cette attaque diffamatoire par huissier, portons recours contre ce blog et nous réservons le droit de toutes actions auprès du service "plainte" de la CNIL et des instances compétentes.
Réponse du site: www.achats-collectivites.fr

Cedric (www.youand.be) said...

@ Jean-Michel:
Monsieur Jean-Michel, vous constaterez que j'ai pris en compte votre demande et que j'ai bien noté que vous souhaitiez engager des poursuite à mon encontre afin de m'insiter à supprimer mon message sur ce blog.
J'ai donc supprimé à mon avis tout commentaire qui pourrait être interprété pour de la diffamation pour ne laisser apparaître que ma simple opinion concernant vos pratiques commerciales. Il est tout à fait légal de s'exprimer, de faire usage de son droit d'expression et de donner un avis sur un produit, une société ou un service. J'espère avoir répondu à vos attentes en supprimant certains mots de mon message que vous auriez pu juger offensants. Je pense sincèrement que ces pratiques ne sont pas très claires sinon pourquoi ne pas afficher le tarif dans votre proposition initiale??? Je me suis simplement exprimé sur le sujet. Si vous trouvez qu'il subsiste des propos diffamatoires dans mon récit, n'hésitez pas à me le souligner.

Jean-Michel said...

Monsieur,
Si comme vous l'écrivez, vous avez reçu un COURRIER d'ACHATS COLLECTIVITES: il s'agit d'un document de QUATRE pages. En page 2: les Conditions Générales du référencement et de la transmission des Alertes sur Appels d'Offres et Mapa, le prix, le caractère non obligatoire... En Pagez TROIS: au milieu de la trame à remplir: LE PRIX. En bas, en lieu de la signature et du tampon: LE PRIX... Nous persistons donc à dire que vos propos sont diffamatoires: abus de confiance... et toutes opérations de dénigrement... Surout quand les publicités visibles sur votre blog, conernent des entreprises concurrentes: marches on line par exemple... Sans un retrait de vos propos, nous persisterons dans notre action. JM PAPILLON - ACHATS COLLECTIVITES.

Cedric (www.youand.be) said...

@ Jean-Michel: Faisant suite à votre nouveau commentaire. J'ai à nouveau modifié mon message pour ne laisser apparaitre que mon simple avis. Tout le monde ne peut pas être content d'un produit. Vous pouvez bien être le fabricant de l'iphone, vous trouverez certainement des clients finalement peu satisfaits qui vont exprimer leur mécontentement en l'argumentant. C'est le même principe que la critique de film pour le cinéma : certains aiment, d'autres non.
Concernant les publicités qui s'affichent sur mon blog, je ne suis pas maitre de la régit publicitaire de Google. Mais sachez que vous pouvez tout à fait être à cet emplacement en vous inscrivant sur le service de publicité de google.
D'ailleurs, avez vous remarqué ce qui se passe lorsque l'on clique dessus?

zer said...

bonjour,

Je suis gérant d'une petite pme dans le domaine des SI dans le Nord (Lille).
Nous avons eu affaire avec la société DIRE.
Il faut dire que nous etions novices dans le domaine des marches publics.
Un entrepreneur averti en vaut 1000.
Je rejoins le rédacteur de ce post dans son appréciation.
Pour ceux qui veulent savoir plus y a ka googoliser....

Charles said...

L'accès aux marchés public est ouvert à toutes sociétés, n'a aucunement de date limite de dépot de dossier (hormis les délais imposés dans les appels d'offre) et est entièrement GRATUIT. Quand au fait de signaler aux personnes qui n'ont pas de connaissances en la matière que ce que vous proposez de manière payante peut être obtenue de manière gratuite n'est pas de la diffamation mais de l'information.
Je plussoies la démarche.

leo said...

Gérant d'une TPE j'ai également reçu ce courrier et suis arrivé sur ce blog pour me renseigner.

La publicité n'est pas mensongère car effectivement tout est écrit cependant elle est hautement trompeuse...

Merci de changer le format de vos lettres de publicité à l'avenir !!!

ylad consulting said...

merrrrccccciiii....

Anne said...

Directrice d'une PME j'ai reçu un mail de cette entreprise. Leur message, leur site internet sont vraiment de nature à induire en erreur le public destinataire.

Votre interlocuteur "Jean-Michel" a fait preuve de pathétiques arguments ... Son commentaire montre juste qu'il existe des entrepreneurs qui veulent faire tourner un business sans avoir eu d'idée digne de ce nom ...

Heureusement je suis "tombée" sur votre blog. Merci pour votre alerte !

Marc Baur said...

Je me suis fait avoir fin 2015 par A.M.P (www.avis-marchespublics.fr/) qui m'avait délesté d'environ 2000 €/HT.
Cette fois-ci, c'est www.achats-collectivites.fr qui a bien failli m'avoir. J'avais dû recevoir leur courrier papier qui a dû passer à la poubelle immédiatement et un mail récent de leur part, auquel j'ai donné réponse, a relancé le débat. Ils me contactent, me renvoient le dossier et, échaudé par A.M.P, je suis méfiant et fait des recherches sur le net. Grand bien m'en a prit à la vue de tout ce que j'ai trouvé. Curieusement, sur A.M.P je n'avais rien trouvé...